Cyclisme

Tour de Valence (E5) : Les Américains font la loi


Publié le 4 février 2024 à 19H08 – mis à jour le 5 février 2024 à 01H08

Les Américains ont été à l’honneur ce dimanche lors de la dernière étape du Tour de Valence. Will Barta a réalisé un numéro splendide pour s’adjuger la victoire tandis que le général est revenu à Brandon McNulty.

La dernière étape du Tour de Valence, particulièrement courte sur un parcours de 93 kilomètres reliant Betera à Valence, a été comme attendu électrique de bout en bout. La bonne échappée s’est rapidement dessinée avec six hommes à l’avant sur les routes de la côte Est espagnole. Joel Nicolau (Caja Rural – Seguros RGA), Jose Maria Garcia (Illes Balears Arabay Cycling), Diego Pablo Sevilla (Team Polti Kometa), Filippo Fiorelli (VF Group – Bardiani CSF – Faizane),  Xavier Canellas (Euskaltel-Euskadi) et Will Barta (Movistar). Parmi eux, ce dernier a été le plus malin. Et le plus costaud surtout.

Dernier rescapé de ce groupe après l’ascension du col de La Frontera, une difficulté de 5 kilomètres à 9,3% de moyenne, il a réalisé un sacré numéro solitaire aux avant-postes jusqu’à l’arrivée. Sur près de 50 kilomètres, il a tenu bon malgré un peloton lancé à ses trousses. Bien qu’il n’a jamais possédé plus de vingt secondes d’avance dans le dernier tronçon de 15 kilomètres du tracé, il a franchi la ligne d’arrivée huit secondes avant tout le monde. Impérial, l’Américain a fait la loi à Valence. Mais le véritable shérif de la cité espagnole est un autre Américain: Brandon McNulty (UAE Team Emirates).

McNulty a fait régner l’ordre sur le Tour de Valence

Leader du classement général, Brandon McNulty a résisté aux attaques des autres prétendants au titre, lors des montées les plus abruptes notamment. Son matelas de 14 secondes d’avance s’est avéré suffisant pour remporter le Tour de Valence devant le Colombien Santiago Buitrago (Bahrain Victorious) et le Russe Aleksandr Vlasov (Bora-Hansgrohe), relégué à 17 secondes. Son coéquipier l’Australien Jai Hindley finit 5eme à 34 secondes. Quant aux places d’honneur de cette étape dominicale, le sprint pour la seconde place derrière Will barta a été dominé par l’Italien Jonathan Milan (Lidl-Trek) un poil plus rapide que le Belge Vito Braet (Intermarché-Wanty) et le Colombien Orluis Aular (Caja Rural-Seguros RGA).

Cyclisme

Cyclisme – Etoile de Bessèges (E5) : Pedersen vainqueur pour deux secondes !

Publié le 4 février 2024 à 17H58 – mis à jour le 4 février 2024 à 21H36 Faraj Benlahoucine Le
Cyclisme

Cyclo-cross – Mondiaux : Van der Poel évidemment !

Publié le 4 février 2024 à 16H07 Aurélie Sacchelli Grand favori, Mathieu van der Poel a remporté un nouveau titre