Tennis

Tennis – Coupe Davis : Mathieu très satisfait de sa première rencontre en tant que capitaine


Publié le 4 février 2024 à 10H07 – mis à jour le 4 février 2024 à 10H18

Pour sa première en tant que capitaine de l’équipe de France de Coupe Davis, Paul-Henri Mathieu a vu son équipe battre la Chine Taipei 3-0 et ainsi se qualifier pour la phase de poules de septembre. « PHM » est totalement satisfait de cette première rencontre.

Pour sa première en tant que capitaine de l’équipe de France de Coupe Davis, Paul-Henri Mathieu avait eu de la chance au tirage en héritant de la Chine Taipei pour le tour de qualifications. Face à cette équipe ne comptant pas le moindre joueur du Top 100, les Bleus ont fait le travail en l’emportant 3-0, même si le double Mahut/Roger-Vasselin a perdu un set lors du troisième match. Le capitaine est toutefois complètement satisfait de cette première, comme il l’a confié au micro de beIN Sports. « La mission n’est jamais accomplie avant le terme de la rencontre. Il y avait un peu plus de suspense sur ce double. C’est vrai que sur le papier on était largement favoris, mais on voit le piège de jouer à l’extérieur, contre des joueurs qui n’ont rien à perdre. Les deux joueurs en face ont vraiment bien joué, sans pression, et on a senti nos deux joueurs avec un peu plus de tension. Petit à petit ils ont réussi à faire tourner le match. Il y a eu à nouveau un petit peu de tension pour conclure. On n’est pas malheureux d’avoir gagné ce point, et d’avoir gagné 3-0. Après la perte du premier set, je leur ai dit de se relâcher, d’oublier ce set, que les adversaires ne pouvaient pas mieux jouer et qu’ils n’allaient sans doute pas pouvoir tenir ce rythme tout le match, qu’il fallait faire abstraction de toute cette tension, rester positif ans l’attitude. Avec Nicolas (Mahut), on se connait depuis une grosse trentaine d’années (ils sont tous les deux nés en janvier 1982, ndlr). Forcément, il y a un petit peu d’émotion. Edouard est différent de Nicolas, il faut apprendre à s’adresser différemment aux deux joueurs, même s’ils sont côte à côte. Il y a beaucoup d’adaptation à avoir, mais je suis très content de ce premier week-end en tant que capitaine. »

Mathieu : « On a la chance d’avoir un vivier de joueurs très important »

Alors qu’Arthur Fils et Ugo Humbert, sélectionnés dans un premier temps, ont déclaré forfait, Paul-Henri Mathieu a pu compter sur Luca Van Assche (qui a apporté le premier point) et Quentin Halys (qui a gagné le quatrième match sans enjeu) et a rendu hommage à ses joueurs, venus en Australie alors que le calendrier ATP est désormais tourné vers l’Europe et les Amériques. « Même si on était favori sur le papier, la transition a été difficile après l’Open d’Australie, ça a été long pour les joueurs, rappelle PHM. La date est mal située dans le calendrier pour eux. Ils ont tous bien joué le jeu, ils ont été très sérieux. Ils se sont bien entraînés, tout le mérite leur revient. Je suis très satisfait de la manière dont ça s’est passé. On a la chance d’avoir un vivier de joueurs très important, l’équipe n’appartient à personne. Tout le monde a sa place, a sa chance. Il peut se passer beaucoup de choses. Avant cette phase de poules de septembre, il y aura les Jeux Olympiques. Tout le monde aura à cœur de les disputer, les places seront chères. Ce n’est pas une sélection, il faudra gagner sa place sur le terrain avec le classement. Mais tout le staff de l’équipe de France sera là pour les aider. » Un Saladier d’Argent et des médailles olympiques, voilà de biens beaux objectifs à se fixer en 2024 pour Mathieu et sa bande.

Tennis

Tennis – ATP – Montpellier : Bublik deux ans après

Publié le 4 février 2024 à 21H49 Faraj Benlahoucine Alexander Bublik a dominé Borna Coric en finale du tournoi ATP
Tennis

Tennis – WTA – Linz : Ostapenko reine d’Autriche

Publié le 4 février 2024 à 17H20 – mis à jour le 4 février 2024 à 18H11 Faraj Benlahoucine Jelena