Handball

Handball – Ligue des Champions (F/J12) : Brest contraint au nul à Odense


Publié le 3 février 2024 à 18H25 – mis à jour le 3 février 2024 à 21H19

Alors qu’elles ont mené au score pendant quasiment tout le match, les joueurs de Brest n’ont pu faire mieux que match nul (29-29) sur le parquet d’Odense et voient la deuxième place de leur groupe de Ligue des Champions s’éloigner.

Brest a sans doute laissé passer sa chance. Après quatre victoires de rang en Ligue des Champions, les joueuses du BBH ont vu leurs espoirs de qualification directe pour les quarts de finale prendre un coup lors d’un déplacement à Odense. En effet, les joueuses de Pablo Morel ont vu la victoire leur glisser entre les doigts sur le parquet de l’actuel deuxième du Groupe A. Après une entame de match marquée par la maladresse des deux formations, ce sont les Brestoises qui ont creusé le premier écart, menant de trois buts après sept minutes grâce à Valeriia Maslova (5 buts sur 10 tirs), Alexandrina Cabral Barbosa (5 buts sur 8 tirs) et Jenny Carlson (4 buts sur 11 tirs). Muette pendant les sept premières minutes, les Danoises ont fait le dos rond avant de se rapprocher à une longueur peu avant le quart d’heure de jeu grâce à Malin Larsen (1 but sur 3 tirs). Si Coralie Lassource (5 buts sur 6 tirs) a permis au BBH de reprendre un peu d’air au score, Odense a fini par revenir à hauteur à six minutes de la pause par l’intermédiaire d’Elma Halilcevic (6 buts sur 8 tirs). La fin du premier acte a vu les deux équipes se rendre coup pour coup et se séparer sur un score de parité, l’ailière droite égalisant à la dernière seconde.

Brest n’a pas saisi sa chance

Dès l’entame de la deuxième période, Odense a pris l’avantage une première fois mais sans prendre plus d’une longueur d’avance. Dès lors, les Brestoises ont pris leur mal en patience avant de placer une nouvelle accélération. Pauletta Foppa (6 buts sur 7 tirs) puis Coralie Lassource ont ainsi pu donner quatre longueurs d’avance au leader de la Ligue Butagaz Energie avec un quart d’heure encore à jouer. Toutefois, la fin de match a été un calvaire offensif pour les Brestoises, qui n’ont inscrit qu’un but dans les dix dernières minutes face à un adversaire qui a tout donné pour éviter un camouflet à domicile. La fin de la rencontre a ressemblé à son entame avec deux équipes en échec total face au but pendant un peu plus de trois minutes. Audrey Dembélé (1 but sur 4 tirs) a eu la balle de match pour Brest sur la dernière action mais a échoué comme beaucoup d’autres joueuses avant elle. Les deux formations se séparent sur un score de parité (29-29) qui permet à Brest de prendre provisoirement seul la troisième place du groupe mais à trois points d’Odense, qui a fait un pas de plus vers un billet direct pour les quarts de finale. Ce résultat fait également les affaires de Györ, qui ne pourra plus quitter la première place du classement.

Ligue Européenne : Chambray encore battu par Thuringer

Pour Chambray, le parcours dans la phase de groupes de la Ligue Européenne se complique. Après avoir chuté face à Thuringer sur son parquet le 21 janvier dernier, la formation de Touraine n’a pas pu faire mieux lors de son déplacement en Allemagne. Pourtant, les 18 premières minutes étaient plus qu’encourageantes avec les coéquipières de Laura van der Heijden (4 buts sur 6 tirs) qui ont fait la course en tête avec jusqu’à trois longueurs d’avance. Mais la fin du premier acte a été un cauchemar avec un 8-1 encaissé qui a permis à Thuringer de virer en tête de cinq unités à la pause. Après s’être accroché à l’entame de la deuxième période, les joueuses de Chambray ont fini par craquer pour une défaite de sept buts (29-22) qui les maintient à la troisième place de leur groupe avec deux journées encore à disputer.

Handball

Handball – Coupe de France (H/Quarts de finale) : Montpellier et Nantes ont tenu leur rang

Publié le 3 février 2024 à 22H05 – mis à jour le 3 février 2024 à 22H08 Mathieu Warnier Sans
Handball

Handball – Bleus : Avec quelle équipe pour les Jeux Olympiques de Paris 2024 ?

Publié le 29 janvier 2024 à 12H45 Aurélien Canot Le règlement olympique obligeant les sélectionneurs à convoquer uniquement quinze joueurs