Handball

Handball – Bleus : Avec quelle équipe pour les Jeux Olympiques de Paris 2024 ?


Publié le 29 janvier 2024 à 12H45

Le règlement olympique obligeant les sélectionneurs à convoquer uniquement quinze joueurs pour les Jeux (et seulement quatorze sur la feuille de match), Guillaume Gille ne pourra pas retenir les dix-neuf champions d’Europe de dimanche pour le rendez-vous parisien de cet été. Reste à voir qui seront les quatre joueurs qui resteront sur le carreau.

Quatre champions d’Europe passeront à la trappe. Des dix-neuf héros de dimanche à Cologne, seuls quinze seront du tournoi olympique si Guillaume Gille décide de s’appuyer sur le même groupe. Le CIO impose en effet aux différents sélectionneurs de retenir uniquement quinze joueurs pour les JO, contre dix-neuf pour un rendez-vous comme l’Euro. Quatre médaillés d’or ce week-end en Allemagne sont donc d’ores et déjà certain de se retrouver privés des Jeux de Paris 2024 dont la France, tenante du titre et donc désormais championne d’Europe, sera évidemment l’immense favorite. Reste à savoir lesquels. Gille a jusqu’au 5 juillet pour donner sa liste pour les Jeux. Toutefois, si certains joueurs semblent intouchables, d’autres ont tout à craindre de cette limitation de la liste à quinze noms. A commencer par Charles Bolzinger, uniquement aligné lors du match d’ouverture et du match sans enjeu contre la Hongrie, puisque seuls deux gardiens (a priori Samir Bellahcene et Rémi Desbonnet ou Vincent Gérard) disputeront le tournoi olympique. On peut également penser que du côté des arrières gauche, Timothey N’Guessan, pas beaucoup plus utilisé que Bolzinger, fera partie des quatre « coupés » lui aussi. Reste deux noms, mais lesquels ? L’un concernera les pivots (si Gille souhaite bien en sélectionner trois).

Konan (ou Tournat), Kounkoud et Mahé également concernés ?

Karl Konan et Nicolas Tournat, resté tout le match sur le banc lors de la demi-finale contre la Suède, devrait se disputer la dernière place au poste. Tout dépendra si l’entraîneur des Bleus décidera de s’appuyer sur un pivot capable de faire barrage défensivement mieux que l’autre (Konan) ou sur un pur pivot qui paraît plus tranchant dans le dernier geste (Tournat). Pour ce qui est du poste d’ailier droit, Benoît Kounkoud peut lui aussi trembler, d’autant que si le joueur de Kielce a disputé cet Euro, c’est uniquement après avoir été rappelé au dernier moment. La première liste (élargie) que dévoilera Gille à l’aube du stage de préparation de Tignes, le 19 juin prochain, devrait permettre de peut-être déjà lever quelques doutes. Sachant qu’en plus, seuls quatorze noms (contre seize en Allemagne) pourront être couchés sur la feuille de match lors des Jeux. Un autre champion d’Europe devra alors être sacrifié. Kentin Mahé, précieux lors de cet Euro (cela a encore été le cas en finale) sur les jets de sept mètres, mais qui a encore été (devant Konan et Tournat néanmoins) face au Danemark le joueur le moins utilisé pourrait être le sacrifié en question.

Handball

Handball – Coupe de France (H/Quarts de finale) : Montpellier et Nantes ont tenu leur rang

Publié le 3 février 2024 à 22H05 – mis à jour le 3 février 2024 à 22H08 Mathieu Warnier Sans
Handball

Handball – Ligue des Champions (F/J12) : Brest contraint au nul à Odense

Publié le 3 février 2024 à 18H25 – mis à jour le 3 février 2024 à 21H19 Mathieu Warnier Alors