Football

Gonçalo Ramos obligé de “laver le maillot des autres joueurs”

L’attaquant portugais n’est pratiquement jamais titularisé par Luis Enrique. Même pour des matches où l’entraîneur du PSG est susceptible de faire tourner son effectif.

Une fois de plus, Gonçalo Ramos était remplaçant lors du match de Paris Saint-Germain de mercredi soir. Pour ce huitième de finale de Coupe de France, face au Stade Brestois, l’attaquant portugais n’est entré en jeu qu’à la 79e minute. Dans les arrêts de jeu, il a permis d’assurer la qualification parisienne pour le tour suivant en marquant le troisième but des Rouge et Bleu.

« Je pense que nous avons fait un bon match, nous avons gagné. Cette victoire, c’est le plus important. Et je suis aussi heureux d’avoir marqué un but, a réagi l’ancien joueur de Benfica au micro de PSG TV. Mon but ? C’est venu d’un jeu collectif, et j’étais là juste pour finaliser l’action. Et c’était important d’être bien placé, et de pouvoir marquer ce but. Nous avons comme objectif de gagner tous les matches, et de passer au prochain tour de cette Coupe de France. C’est toujours important de gagner. Le prochain match ? Ce sera face à Lille, et nous allons nous préparer pour gagner le prochain match.

Le larbin de service ?

Durant la rencontre, Daniel Riolo a ironisé sur la situation de Gonçalo Ramos, joueur auquel Luis Enrique ne semble guère faire confiance. « Ramos il a dû lui faire un truc grave à Luis Enrique non ? Bientôt il va lui demander de laver les maillots et cirer les pompes des autres joueurs je pense », a écrit le journaliste sportif sur son compte X.

Le 7 août dernier, Gonçalo Ramos s’engageait en faveur du Paris Saint Germain, en provenance du Benfica Lisbonne, dans le cadre d’un prêt avec option d’achat obligatoire s’élevant à 80 millions d’euros.

Football

Lacazette, la folle série

Alexandre Lacazette a offert la victoire à l’Olympique Lyonnais dimanche contre Marseille. Ce n’est pas la première fois cette saison
Football

Coup de massue pour le Real !

Leader de Liga, le Real Madrid tenait une victoire cruciale contre l’Atlético mais a encaissé l’égalisation à la 93e minute