Basket

Basket – NBA : Detroit explique pourquoi Hayes a été coupé


Publié le 9 février 2024 à 18H20 – mis à jour le 9 février 2024 à 18H22

Depuis jeudi, Killian Hayes, drafté quatre ans plus tôt en 7eme position par Detroit, n’est plus un joueur des Pistons, qui ont décidé de couper le Français lors des dernières heures du marché des transferts. Le GM de la franchise du Michigan explique pourquoi.

Rares sont les rookies ayant été libérés par leur franchise avant que leur contrat n’arrive à terme. Killian Hayes (22 ans, 1,96m) se serait bien passé d’être l’une des exceptions qui confirment la règle. Pourtant, c’est bel et bien avant la fin de son bail chez les Pistons que l’ancien Choletais a été coupé jeudi par Detroit alors que le marché des transferts touchait à sa fin et qu’Evan Fournier venait de débarquer en provenance de New York. Un dénouement d’autant plus étonnant que la veille, le meneur français avait contribué à la victoire renversante de son équipe contre Sacramento. La franchise du Michigan n’en a pas tenu compte. Et Hayes, drafté en 7eme choix de la Draft 2020 par les Pistons et dont le temps de jeu avait fondu comme la neige au soleil cette saison au fil des matchs alors qu’il faisait encore partie du cinq majeur lors du dernier exercice, n’est donc officiellement plus un membre de l’effectif de Detroit. Troy Weaver a expliqué ce vendredi sur les réseaux sociaux ce qui avait amené les Pistons à se séparer du natif de Lakeland (Floride), qui aurait dû devenir restricted free-agent l’été prochain.

« Avec le tir de Killian, ça n’a jamais fonctionné »

« C’était une question de nombres. Avec les trades, nous devions accueillir un certain nombre de joueurs. Il y avait un certain nombre de joueurs que nous devions libérer, et Killian s’est fait prendre là-dedans », assure le General Manager de Detroit, qui espère néanmoins que le fils de l’autre ancien Choletais DeRon Hayes trouvera rapidement un point de chute. « il n’a que 22 ans, c’est un jeune homme formidable, j’espère qu’il pourra continuer sa carrière ». Pour cela, Hayes, qui n’aura jamais pleinement donné satisfaction dans le Michigan, devra travailler son adresse au tir. Weaver estime en effet que l’efficacité est l’un des domaines qui a fait défaut au Frenchy depuis son arrivée. « Le tir est primordial. Or, cela n’a jamais fonctionné avec son tir (NDLR : il tournait à 38,2% à deux points et 27,7% à trois points). Il peut vraiment défendre et nous avons vu sa capacité de meneur de jeu, mais si vous êtes un arrière dans cette ligue, vous devez réussir des tirs… C’est aussi pour ça qu’il n’a pas eu autant de succès qu’on l’espérait. » En espérant que le principal concerné aura retenu la leçon.

Basket

Basket – NBA : Les Lakers mettent fin à la série des Knicks, Cleveland enchaîne contre San Antonio

Publié le 4 février 2024 à 09H29 Aurélie Sacchelli Après neuf victoires de suite, New York a vu sa série
Basket

Basket – Betclic Elite (J22) : Paris renoue avec la victoire face à Boulogne-Levallois

Publié le 3 février 2024 à 21H10 – mis à jour le 3 février 2024 à 21H13 Mathieu Warnier En